Top

Microbiote intestinal équilibré, digestion facilitée

Temps de lecture : 3 minutes
Ballonnements, flatulences, diarrhées, constipation… Autant de troubles digestifs qui peuvent miner le quotidien. Si les causes peuvent en être multiples, elles sont en partie imputées à des troubles digestifs purement fonctionnels. L’une des raisons possibles peut être la perturbation du microbiote intestinal. Les symptômes du déséquilibre seront souvent des ballonnements, la diarrhée ou à l’inverse la constipation et de fortes tensions dans l’abdomen.

Que sont les ballonnements ?

Les ballonnements sont dus à l’accumulation de gaz dans l’intestin. S’ils ne sont pas éliminés naturellement, ces gaz s’accumulent jusqu’à provoquer des douleurs abdominales. Certains aliments sont générateurs de ces ballonnements : différents choux, des légumes secs ou certaines farines à pain par exemple. Les manifestations sont généralement claires : douleurs et tensions abdominales et … des pets. Ces gaz peuvent être ingérés en mâchant du chewing gum, en buvant à la paille ou en consommant des boissons gazeuses. Mais ces gaz peuvent être aussi directement produits dans l’intestin puis le colon, les bactéries utilisant les aliments non totalement digérés (les fibres notamment) afin de les transformer pour les besoins de notre corps. Cette action de fermentation produit du gaz en quantité plus ou moins importante en fonction notamment des aliments ingérés. L’alimentation et le type de bactéries présentes dans l’intestin sont les deux facteurs essentiels de la production de gaz. La surproduction de gaz chez certaines personnes pourrait également être liée à la composition spécifique du microbiote intestinal.

Et la constipation ?

Elle peut être qualifiée par un manque de régularité dans les selles. Il y a constipation lorsque l’on va à la selle moins de trois fois par semaine et ce durant plusieurs semaines.
Les causes sont multiples et vont de l’absence de la moindre activité sportive à un manque d’hydratation en passant par une alimentation trop pauvre en fibres.
Un adulte sur quatre en souffre et les femmes sont trois fois plus concernées que les hommes. Un adulte au-delà de 55 ans aurait 5 fois plus de risques de souffrir de constipation qu’un jeune adulte.

Qu'est-ce que le Syndrome de l'intestin irritable (SII) ?

Le syndrome de l’intestin irritable n’est pas considéré comme une maladie, mais comme un trouble fonctionnel. S’il n’a pas de caractère de gravité, il mine la vie de ceux qui en sont atteints. Les symptômes classiques sont les maux de ventre, la diarrhée ou la constipation et la sensation de ballonnement.

Pourquoi des troubles digestifs ?

L’alimentation est souvent à l’origine des troubles digestifs. Trop abondante ou prise trop rapidement, l’alimentation va créer un déséquilibre que le microbiote ne parviendra pas à gérer correctement.
La qualité de cette alimentation sera également mise en cause, pas seulement la malbouffe, mais une pauvreté en fibres qui engendre un transit plus lent.

En France, on estime que 9 à 12% de la population souffre de troubles fonctionnels intestinaux à des degrés divers.
La sédentarité peut également contribuer à favoriser les troubles digestifs.
Une activité sportive, même si elle se réduit à la marche, va se révéler une aide précieuse pour stimuler le transit ; et en plus le sport limite les troubles cardio-vasculaires.
A l’inverse, une activité physique trop intense peut également avoir une incidence sur la qualité de la digestion.
Un changement de vie (déménagement, voyage), un stress trop intense (professionnel ou personnel) ou encore l’arrêt du tabac influent de manière non négligeable sur les troubles digestifs. Sans oublier la prise de certains médicaments.
Enfin, l’âge est un facteur à prendre en compte.

Une bonne hygiène alimentaire

Il est souvent dit et répété qu’il est indispensable de manger des fibres, car ces fibres alimentaires favorisent les contractions intestinales, retiennent l’eau et assurent des selles abondantes.
Mais où sont-elles ces fibres ? Dans les légumes verts, comme les haricots, les épinards, la salade et les fruits frais tout d’abord.
Consommer pain et céréales blanches avec modération et en cas de constipation leur préférer des céréales complètes.
Consommer également des pommes et des fruits secs, pruneaux, dattes, des graines comme les amandes et les noix : tous contiennent beaucoup de fibres.
Ne pas oublier non plus de consommer des produits laitiers et des aliments fermentés.
Il ne s’agit pas de régime strict ni de mode alimentaire mais bien d’équilibre alimentaire et il n’existe pas de régime idéal. C’est la variété alimentaire qui assurera l’équilibre de votre microbiote intestinal et par là-même favorisera votre digestion et limitera ballonnements, constipation ou diarrhées.

Pour retrouver nos produits

Together we can do more
7 rue Henri Cornu, Technopole de La Réunion, 97490 Saint-Denis-de-La-Reunion contact@albior.com

Découvrez nos gammes

Microbior

Nutribior